dans Productivité

Horaires de travail et routines

Travailler à son rythme avec ses propres routines est la clé de journées bien optimisées. Nous avons tous nos horaires de travail (certains sont du matin, d’autres du soir) et nos routines qui permettent de bien enchainer les différentes activités qui meublent nos journées.

Les routines

La routine c’est l’habitude de faire une chose toujours de la même manière et, parfois, au même moment.

Une bonne organisation dépend, à mon humble avis, du bon agencement d’un certains nombre de routines comme par exemple l’heure du réveil / du couché, le temps imparti pour lire ses mails, faire de la veille, du sport etc.

Ici, routine n’est pas synonyme de lassitude, mais plutôt de stabilité.

Les horaires de travail

Lorsque l’on est indépendant (freelance), les horaires sont variables et libres. Il convient alors de trouver, en fonction de son mode de vie et de sa personnalité, les horaires les plus adaptés. Certains préféreront travailler le jour, d’autres la nuit, chacun sa préférence, l’essentiel étant d’y trouver son compte.

Routines et rythmes de travail sauce leGizz

Le mise en place de routines fut l’un des mes premiers objectifs lorsque je suis passé indépendant. J’ai étudié la méthode GTD, fais des expériences pour optimiser mes journées et utilise régulièrement les cartes heuristiques pour gérer mes projets.

De manière générale je suis réglé comme une horloge (ou presque) : levé à 5h27 (en hiver) ou 7h02 (en été) et couché entre 23h04 et 2h07.

Chaque moment de la journée possède sa routine, ainsi, le matin au réveil je réponds au mails puis je consacre le reste de la matinée aux travaux qui demandent de la réflexion (je suis au top le matin).

Le midi je déjeune et en profite pour faire un peu de veille ; après le déjeuner j’essaie d’avoir des activités ne demandant pas trop de concentration (j’éprouve quelques difficultés à travailler après un repas, digestion oblige).

Vers 17h12, je relâche mes activités pro pour faire du surf loisir et me préparer à faire un peu de sport. Selon les jours, la motivation et les impératifs je me remets au travail vers 21h jusqu’à ce que fatigue s’en suive.

Sans trop rentrer dans les détails, vous pouvez constater que mes journées sont relativement bien organisées avec certaines routines qui me permettent d’optimiser mon temps de travail. A cela s’ajoute une alimentation assez équilibrée pour avoir un petit leGizz en pleine forme.

Rien de tel pour se rendre compte de l’importance de ses petites habitudes que de partir travailler dans d’autres conditions, à un autre rythme, loin de ses repères.

image

Je reviens tout juste de 2 semaines de travail à Barcelone et je suis tout simplement exténué.

Pourquoi ? Tout simplement pour avoir complètement dérangé mes routines, mon rythme. En Espagne, la vie est décalée de quelques heures, les journées commencent un peu plus tard et finissent également plus tard. On s’y fait relativement vite, sauf qu’en plus de cela j’ai eu l’honneur de travailler pendant 2 semaines avec un oiseau de nuit (en m’adaptant à son rythme). Rajoutez à cela quelques bons repas (bien arrosés) avec mes amis d’HorizonSources et voilà un petit leGizz légèrement déphasé.

Et vous, avez-vous des expériences similaires à partager ? Des routines et/ou horaires de travail particulières ?

  1. Justement, les routines permettent d'être efficaces mais créent une rigidité qui te laisse tout cassé dès que tu en sors. Comment faire ?
    Sinon, ma routine implique que le soir, je prépare mes affaires pour le lendemain (sacs, mais aussi petit déj et tenue). Ainsi, le matin, je n'ai pas à réfléchir.

  2. Il est vrai qu'il est difficile de quitter ses routines, cependant le temps gagné en les utilisant au quotidien en vaut la peine. De plus, il est assez exceptionnel de changer ses habitudes de travail (dans mon cas tout du moins). Je ne pense pas qu'il existe de règle en cas de bouleversement des routines, il faut essayer de s'adapter en douceur et surtout faire en sorte que cela n'arrive pas trop souvent.

  3. Salut Gilles ! dans mon cas, bossant dans une boite avec des horaires fixes, mes routines sont un tantinet différentes (du genre que je ne peux pas gérer ) par contre j'ai d'autres genres de routines plutot dangereuses à mon avis (il me faut tjrs de la lecture au moment du repas, je dois absolument boire une bière le soir pour me booster, il me faut absolument certaines positions pendant l'amour lol, etc.) je me demande meme si on doit parler de routine dans ces cas la loool ! cela dit, ta méthode je vais la tester pendant mes congés !

    • Excellent : "je dois absolument boire une bière le soir pour me booster, il me faut absolument certaines positions pendant l'amour" 🙂

  4. Salut !
    A part le temps donné aux occupations familiales, je partage à peu près les mêmes routines et horaires. A ceci près que je m'oblige à un footing minimum de 2 km par jour, qu'il pleuve ou qu'il vente, le matin si possible, mais il m'arrive de courir après diner ; si je rate un jour, j'allonge le temps le lendemain. Ce n'est pas un scoop le footing, c'est sur, mais sans lui, mon humeur avec mes proches et mon énergie au labeur s'en ressentent fortement.
    OK pour le matin que je consacre à tout ce qui est conceptuel ; et j'expérimente aussi depuis peu la sieste (une demi-heure maxi) comme nos collègues du nord de l'Europe…très utile la sieste pour récupérer des heures de sommeils manquées.
    A midi, google-actualités quelques minutes, quelques minutes sur FranceInfo à 15 heures pour me connecter acoustiquement sur la marche du monde afin de ne point rester à la marge et ne pas être surpris par une grève des transports au cas ou.
    Et puis surtout, réfléchir avant d'agir, dresser un plan de réalisation même pour un travail routinier, il y a toujours des raccourcis nouveaux à expérimenter….dans la tète avant l'ouvrage.

    • Ton footing du matin correspond à ma séance de sport du soir 😉
      Tout comme toi, si je ne m'exerce pas un minimum (on pourrait même dire un maximum dans mon cas) je ne me sens pas bien dans mes pompes (Mens sana in corpore sano).

      "Et puis surtout, réfléchir avant d'agir, dresser un plan de réalisation même pour un travail routinier, il y a toujours des raccourcis nouveaux à expérimenter"
      100% d'accord avec toi. Je pense même y accorder un peu trop de temps (au détriment du travail lui même).

  5. Hey Gillou, ton changement de routine à cause de l'Espagne n'a fait que te permettre de réaliser à quel point tu es bien organisé ! Et d'apprécier encore plus ta routine (dans le sens positif du terme) sans tomber dans la routine (sens négatif du terme) ! ou la, je vais chercher loin ce soir ! je vais me coucher car je suis plus efficace le matin !

Commentaires clos.

Webmentions

  • L'avenir appartient à ceux qui commencent bien leurs journées | Gilles Gissinger 15 octobre 2009

    […] souvenu de mes démarrages à 5h00 du matin d’il y a quelques années, je me suis rappelé de mes routines et des raisons qui m’avaient poussées à démarrer si […]