dans Référencement (SEO)

Le cloaking, coté WhiteHat et coté BlackHat

image Si vous vous intéressez un peu au référencement vous avez certainement entendu parler du Cloaking. Le cloaking, c’est configurer un site pour qu’il affiche un contenu différent selon le type d’utilisateur (notamment pour les robots).

On peut se servir du cloaking pour duper les moteurs de recherche (mais c’est mal) ou alors tout simplement pour présenter un contenu particulier aux visiteurs en provenance de Google par exemple.

Il faut savoir que le cloaking est une technique risquée et bien cadré par l’ami Google.

Voyons la vision des deux grandes écoles du référencement : Le WhiteHatSeo (magicien blanc, Jedi…) et le BlackHatSeo (magicien noir, Sith …).

Explications par WebRanInfo (basé sur les infos de Google)

Le site de référence au matière de SEO dans l’hexagone nous explique les différentes technique de cloaking telles qu’elles sont définies par Google en y ajoutant d’intéressants commentaires.

Extrait :

En raison de la présentation de résultats différents selon le user-agent, votre site peut être considéré comme trompeur et être retiré de l’index Google.

On apprends notamment dans cet article fort didactique que les Tests A/B ou multi-variables sont tolérés à condition que cela ne dure pas trop longtemps (quelques mois), bon à savoir pour les Web marketeur !

Cliquez ici pour lire l’article complet sur WRI

Explications et initiations par un BlackHatSeo

D’autre part, voici ce que pense du cloaking un référenceur de l’obscure. Ce dernier ne se contente pas de nous donner son avis, il nous propose même des techniques et scripts.

Extrait :

Il n’y a rien de plus grave que d’utiliser les critères de Google pour déterminer ce qui est moral ou pas, bien ou mal, correct ou incorrect. Googlebot est un bête robot avec un stupide algorithme qui considère une chose comme respectable un jour, et qui la considère comme interdite le lendemain.

Lire l’article complet

Et l’avis de leGizz ?

Cela vous intéresse vraiment ?

Alors sachez que j’œuvre bien évidemment pour l’ordre et la justice et me range scrupuleusement derrière les recommandations du juge des référenceurs : Google.

Et vous, que pensez-vous du cloaking ?

  1. Je partage ton avis si c'est pour faire un cloaking à la WebRankInfo (sur le user-agent…), c'est beaucoup moins vrai sur un cloaking bien fait et très défendable par exemple pour un site en full-flash.

    • Tu as raison, mais ne travaillant pas du tout sur des sites Full-Flash j'ai totalement omis de mentionné ces derniers dans mon article.

  2. +1 Yann…
    C'est ce que j'allais dire, le cloaking, c'est mal, mais ça dépend ce qu'on en fait exactement…

  3. Boah eh l'autre ! Il se range derrière les guidelines de Google ! Bouuh 😉
    Non, plus sérieusement, entièrement d'accord avec toi.. Le cloaking, c'est fait pour apprendre, découvrir, et linker ses autres sites… Ou également utiliser la stratégie de la mousse expansive : je prends des places, je truste la première page pour éviter que mes concurrents prennent des places..
    C'est moche, je sais.
    Merci pour le lien 😉

  4. En ce qui me concerne, j’ai un peu de mal avec le cloaking. C’est sans doute mon côté white hat qui ressort mais je me dis toujours que Google te tombera dessus tôt ou tard, et qu’il vaut mieux partir sur un travail propre dès le début.

    @Yann : j’avais jamais fait gaffe que Webrankinfo utilisait le cloaking…

Commentaires clos.