dans Web Design

Je suis de retour avec une nouvelle version du site

Tout est dans le titre : je fais mon retour dans la blogosphère après quelques longs mois de slow blogging. Je suis de retour avec une nouvelle version de leGizz blog, site qui, pour l’occasion, c’est transformé en leGizzWeb avec une migration de domaine (blog.legizz.com vers legizz.com). J’ai un peu honte de le dire, mais j’ai également migré le CMS utilisé sur leGizz, jusque là j’utilisais encore un très vieux DotClear. A présent je blog avec un WordPress dernier cri (yeeha !)

Qu’est ce qui change avec le nouveau blog ?

Pas grand chose à vrai dire… La barre latérale a été allégée pour en faciliter la lecture laissant ainsi plus de place pour les articles. J’ai ajouté une page prestations et modifier la section a propos. Ce qui va surtout changer avec ce nouveau blog sera le rythme de publication, je vais publier plus régulièrement avec une moyenne de 2 ou 3 articles par semaine.

Les évolutions de legizz.com de 2003 à 2009

Première version de début 2003

image

Quelques mois plus tard, en mars 2003 (admirez les couleurs)

image

A la même période, dans la partie Boxe

image

Version de 2004

image

Version de 2005

image

La version d’hier

image

Et la nouvelle version… Vous êtes dessus !

N’hésitez pas à me donner vos avis sur cette nouvelle version.

  1. J’aime bien ton design actuel, mais alors les anciens…
    j’ai vraiment du mal 🙂
    C’était à la mode en ce temps la ? ( mémoire web non-enclenchée chez moi sorry :p )

  2. Je suis assez d’accord avec toi, mais à l’époque on me disait que c’était bien (m’aurait-on menti ?).

  3. Bon, ton design est moche ( comme ça tu diras pas qu’on ne te l’avais pas dit à l’époque :p )

  4. @Last merci 🙂 mais ça fait un moment que j’utilise wp, c’est seulement sur ce blog que j’ai un peu tardé à migrer 😉

  5. encore un converti !
    et pour ton referencement, le passge de DC à WP s’est passé comment ?

  6. Pour l’instant ça va, la migration de CMS et de domaine c’est bien déroulée 🙂

Commentaires clos.