Réduire ses temps de développement web par la capitalisation

Après plusieurs années dans le métier j’ai cumulé quelques projets, j’ai capitalisé. Capitalisé des designs, des bouts de codes, des applications, etc.

Ainsi, depuis plusieurs années j’utilise une méthode (qui s’apparente plus à une règle de bon sens) pour optimiser mes temps de développement : la capitalisation et le copié/collé/modifié.

La capitalisation

imageRien de bien sorcier dans cette partie, il suffit de garder une trace de tout les dossiers sur lesquels vous travaillez et, si possible, de les archiver de manière à facilement les retrouver. Ceci est valable pour les personnes ayant déjà quelques projets au compteur. Il est également possible (j’y passe beaucoup de temps) de vous créer vos propres bibliothèques d’images, icones, logo, script, astuces etc., au gré de vos surfs sur la toile.

Ainsi, tous les sites que j’ai fait, tous les projet sur lesquels j’ai travaillé, toutes les données que j’ai soigneusement conservé sont régulièrement exploitées. En effet, pourquoi ré-inventer la roue lorsqu’il est possible de reprendre d’anciennes créations, en partie ou entièrement, d’en adapter certaines portions pour les faire correspondre aux nouveaux besoins. Ce qui m’amène à vous parler du copié / collé / modifié.

Le copié / collé / modifié

Les experts de la programmation ne vous diront pas le contraire, une bonne partie des applications qu’ils développent sont bien souvent basées sur du code “copié/collé” depuis un précédent projet.

Il est donc très facile de reprendre une application web, un script, un design, de le copier et le coller dans un nouveau projet. Cela épargne de nombreuses heures de développement. Certains puristes préféreront repartir de zéro à chaque fois, mais cela prend du temps et le temps c’est de l’argent 😉

Pour conclure, d’un coté on capitalise et de l’autre on ré-utilisent intelligemment, le tout pour gagner du temps.

Et vous, des techniques similaires à partager ?

10 astuces pour atteindre ses objectifs

Si vous êtes freelance ou télétravailleur, il y a de fortes de chances pour que vos missions s’effectuent depuis votre domicile. Les télétravailleurs le savent bien, il est très facile d’être détourné de ses objectifs, les distractions sont grandes à la maison ! Comment alors s’arranger pour atteindre ses objectifs dans les délais?

Voici quelques astuces pour vous aider à atteindre vos objectifs :

Soyez réaliste dans vos estimations de temps pour réaliser un projet

Si vous êtes actuellement entrain de réaliser une mission et une nouvelle opportunité se présente, soyez réaliste dans votre estimation de temps pour boucler le nouveau projet. Si vous n’êtes pas capable de terminer une nouvelle mission dans les temps ne la prenez pas ! Pour ma part, j’informe le client avant de signer : “ok je peux le faire, mais pas dans vos délais”, souvent ça passe.

Pour les acharnés : chiffrez bien le temps pour vos missions quotidiennes

L’erreur à ne pas faire lorsque l’on télétravail c’est de ne pas pas compter ses heures. On arrive vite à croire qu’en travaillant beaucoup (d’heure) on achève plus de travail (je l’ai fait cette connerie). Il est préférable de bien chiffrer chaque tâche en nombre d’heures avant de commencer et essayer de s’y tenir.

Récompensez-vous

Pratiquez vos activités perso. (sports et loisirs) en récompense pour avoir atteint vos objectifs de la journée ! Il m’arrive souvent de me dire, par une belle journée ensoleillé : “J’irai bouquiner au bord de l’eau seulement après avoir terminé [la mission]”. Evidement, il convient ici d’être assez lucide pour vous fixer des objectifs ni trop simples, ni trop compliqués (sinon la lecture au bord de l’eau tombe à l’eau).

Donnez vous des deadlines interne

Déplacez la date limite de remise d’un projet de quelques jours en amont, ainsi il vous restera un peu de rab pour les changements de dernière minute.

Le répondeur de votre téléphone peut vous faire gagner du temps !

Vos clients comprendront très bien que vous ne pouvez pas être disponible par téléphone 24h/24h. Certaines missions demandent beaucoup de concentration, un coup de téléphone et la charge de travail que ce dernier vous apportera peut vous faire perdre du temps Rappelez vos clients au moment ou vous prendrez une petite pause.

Faites la vaisselle, le ménage et donnez à manger au chat avant d’attaquer !

Il y a une multitude de distractions lorsque l’on travaille de chez soi. Essayez de vous occuper d’elles avant de commencer votre travail.

Assurez-vous que vos amis et famille savent que vous travaillez comme un fou et que vous ne pouvez pas être dérangé.

Je ne parle pas des enfants, parce que là c’est quasiment impossible… Par contre, les membres de votre famille peuvent penser que comme vous travaillez à la maison vous êtes toujours disponible. Il faudra les éduquer sans les brusquer, leur expliquer que vous faites un “vrai” travail et ne pouvez vous arrêter pour un café n’importes quand.

A mes débuts en tant que freelance, un vieil ami, très bon vivant, avait la fâcheuse tendance à venir me voir au moment de l’apéro (parfois même assez tôt le matin). Il pensait que le travail à la maison était en quelque sorte des vacances et venait fêter cela avec moi (à l’insu de mon plein gré). Je vous rassure, il ne s’est pas du tout senti vexé lorsque je lui ai expliqué que mon travail était réel et que le Ricard était contre productif.

Pour les moins bosseurs : prévoyez un minimum de temps pour travailler

Chaque mission doit être chiffrée en temps, par exemple prévoyez 45 minutes pour écrire une proposition, si vous y passez 1h ne vous inquiétez pas, travailler plus que le temps imparti devrait vous “booster” un peu ! Par contre, ne travaillez pas moins que le temps prévu !

Ignorer Internet, les mails et twitter

J’exagère ? Internet, les mails et twitter c’est l’appel des sirènes, il est difficile d’y résister ! A moins d’attendre un mail important, il n’est pas nécessaire de lire vos mails plus d’une fois par heure (voir : pourquoi sommes nous accros aux mails). Un petit surf qui, initialement, devait vous prendre 5 minutes peut très vite se transformer en 1 heure. D’ailleurs, Twitter vous mènera bien souvent vers du surf chronophage (et parfois inutile).

Evidemment, ces conseils ne s’appliquent pas à tout le monde, mais pour ma part ça marche relativement bien !

Isolez-vous pour travailler

Aménager une pièce de travail, un bureau, avec une porte qui ferme, afin de ménager un environnement professionnel au milieu de toutes ces distractions personnelles. Même si c’est un coin dans une cave, c’est estampillé “boulot” et cela met en condition quand on y pénètre, de la même manière qu’aller au bureau dans une entreprise. (astuces soumises par turtleram via les commentaires)

L’abus de la messagerie instantanée

image

Ce billet fait partie de la série : Les mauvaises habitudes des blogueurs

Échanger et communiquer avec vos amis blogueurs et professionnels via la messagerie instantanée c’est important, cela fait parti du réseautage et en plus c’est super pratique. Mais pour beaucoup, ces petits messages sur MSN, Skype et consorts prennent de plus en plus de temps, jusqu’à devenir incontrôlables et, ainsi, entraîner une perte de temps considérable…

Poursuivre la lecture

Les statistiques, toujours les stats encore les stats

Ce billet fait partie de la série : Les mauvaises habitudes des blogueurs

image Les statistiques, rien de plus passionnant à décortiquer, ouvrir Google Analytics regarder d’où viennent les visiteurs, ce qu’ils ont recherchés, ce qu’ils ont visités, pourquoi, comment, quand, qui est ce qui nous fait des backlinks, etc… L’analyse des statistiques est une chose passionnante et nécessaire pour optimiser un site et améliorer son référencement.

Toutefois, il est très facile de tomber dans l’abus et de passer ses journées à regarder ses statistiques. L’analyse des statistiques est nécessaire lorsque l’on administre un site. Mais avez-vous réellement besoin de checker vos stats toutes les 2 heures ? Regarder ses statistiques sans cesse ne les améliorera pas !

J’suis un dinguo, je regarde mes stats 40 fois par jour, suis-je foutu ?

Définissez des plages horaires durant lesquelles regarder vos stats et ne le faite à aucun autre moment. Quelques minutes suffisent pour avoir une vue d’ensemble. Accordez-vous, une fois par mois, un peu plus de temps pour regarder en profondeur vos statistiques et le tour est joué !

Le squattage des forums

Ce billet fait partie de la série : Les mauvaises habitudes des blogueurs

Les forums sont une superbe source d’informations, un bon endroit pour réseauter, aider et se faire aider. Cependant, certains forums sont très addictifs et auront vite fait de vous pourrir la vie, notamment avec les notifications de réponses par mail. Vous savez, ce petit mail envoyé automatiquement à chaque fois qu’une réponse à l’un de vos sujet est postée. Je sais de quoi je parle, j’ai été "forum-addicted" il y a quelques années, il se pourrait bien que je le redevienne bientôt (mais c’est une autre histoire).

Je squatte les forums, c’est grave docteur ?

Comme je le disais dans mon article sur « l’utilisation excessive des réseaux sociaux » n’accordez qu’un temps limité aux forums. Inscrivez-vous pour une réponse automatique par email uniquement aux sujets les plus importants pour vous. Une fois la solution à votre problème trouvée ou reçue désabonnez-vous.