Comment obtenir gratuitement 901384 visiteurs en moins de 30 jours !

Voici une question que tous les éditeurs de sites se posent au p’tit déjeuner : Comment faire pour obtenir précisément 901384 visiteurs en moins de 30 jours, le tout entièrement gratuitement !

C’est la réponse que je pensais trouver en suivant naïvement une pub trouvée sur un site ! 901384 visiteurs uniques par mois ! Vous imaginez ? J’étais déjà entrain de me prévoir des vacances au soleil !

imageCertains sites dont je m’occupe, avec un trafic de 50 000 visiteurs par mois, me rapportent entre 500€ et 1000€ mensuellement. Imaginez le résultat avec 901384 visiteurs par mois qui arrivent gratuitement (C.A d’un minimum de 9 000€) ! Evidemment cela dépend de la provenance des visiteurs, mais ne rentrons pas trop dans les détails.

Ma déception fut grande (que je suis naïf) une fois inscrit sur le site, voici ce que l’on m’a proposé :

  • Un programme d’affiliation (ça fait venir des visiteurs sur un site ?)
  • Un guide d’affiliation
  • Un système pour passer des petites annonces
  • et surtout un pack de formation (blog, réseaux sociaux, etc.) pour 97€

97€ pour obtenir 901384 visiteurs sur mon site, ce n’est pas très cher, mais déjà ce n’est plus gratuit 😉

De plus, une fois connecté au site, ce n’est plus 901384 visiteurs par mois que l’on me propose mais seulement 300 000 / an, c’est moins bien, mais c’est encore pas mal. Mais est-ce que ça marche ?

Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés ?

Le proverbe se confirme lorsque l’on visite les sites de l’auteur (ici et ) qui sont, à mon humble avis, assez loin des 901384 visiteurs par mois. Pour nous rassurer, avant le paiement des 97€, il y a des personnes tout à fait sérieuses avec des sites qui ne le sont pas moins qui vous certifient que ça fonctionne. Voici donc quelques exemples de sites de clients satisfaits (donc qui ont obtenus 901384 visiteurs en un mois sur leur site) : http://www.cbpirate.be/, http://droits-de-label-prive.com/, http://www.action-softs.com/Batisseur-de-Listes.html.

Je vous interdis de vous moquer !

Pour conclure

Ce qui me déplait sur ce genre de site, c’est la façon très agressive de vendre aux plus crédules des solutions miracles (en réalité rien de révolutionnaire) pour obtenir quelque chose de quasi impossible. Je ne dis pas non plus que les produits vendus par cette société sont nuls, par contre le message ressemble vraiment à du racolage.

Si quelqu’un a utilisé cette technique à 97€ sur son site et qu’elle a marché, qu’il me fasse signe ! Je lui en proposerai 10 voire 20 fois plus pour l’appliquer à mes sites 😉

Escrocs du web, tremblez !

image Est-il mal de démonter publiquement certains sites (parfois des concurrents) ? Telle est la question que je me pose assez régulièrement en ce moment, surtout, lorsque les sites en question rabaissent la profession ou, pire encore, arnaque directement le client final !

La dénonciation, c’est mal

Il semblerait que dénoncer, voire démonter la concurrence direct n’est pas une pratique très courante en France, sans doute parce que pas très loyale (le français est-il un modèle de fair-play) ? L’éthique nous pousse-t-elle à ne pas trop démonter nos concurrents ? Personnellement je suis plutôt contre les dénonciations publiques, cela tourne vite à la guerre ouverte et termine en dénonciation calomnieuse. Bref, c’est mal.

Malgré cela je dois avouer être un grand fan de la guerre qui a longtemps opposée deux grands fabriquants de soda :

Pour le bien de tous… et pour bien rigoler

Pour le bien de tous, parfois pour bien rigoler, il peut être intéressant d’étaler publiquement la mauvaise foi et les techniques d’arnaques de certains. Cela peut être fait très sobrement, en ne dénonçant personne en particulier, avec un soupçon d’humour et de manière ludique comme ce fut le cas avec l’article ”Le référencement : une manne pour les gourous de l’Internet” paru il y a quelques jours sur le site atelier-informatique.

Très récemment également le site www.webketing.fr nous sortait une compilation “Le Meilleur du Pire des Spécialistes du Web”. Cet article fut également tourné de manière humoristique, par contre ici on balance directement les noms et sites des “pires”, exemple :

Le sujet semble en agacer plus d’un puisque Cyroul nous a également pondu un article (très intéressant) sur les “Neo-experts, post-gourous et wannabe consultants digitaux”. Post dans lequel l’auteur nous fait une dissection de l’effet “expertise spontané” qui fleurit sur les réseaux professionnels.

Les arnaques aux sites web sont également une pratique assez courante, Mathias Poujol-Rost, sur son site Arnaque au site web, donne également de nombreuses informations sur le sujet.

Moi aussi j’ai envie de balancer !

Je le disais en préambule, il m’arrive assez régulièrement d’avoir envie de dire haut et fort ce que je pense tout bas de certains

  • sites (concurrents ou non),
  • plates formes d’affiliation qui vous promettent des richesses,
  • experts improvisés,
  • escrocs du web
  • et plus généralement tout les sites d’arnaques en ligne
  • image

Certaines pratiques me semblent abusives, parfois nuisibles à la profession et, au final, triste pour le client qui payera le plus les frasques de certains margoulins. Bien souvent les sites des pseudos experts feront rires les spécialistes, par contre beaucoup moins les crédules qui y perdront sans doute quelques euros.

C’est donc pour le bien de la communauté (Alléluia) que je m’interroge* quant à la création d’une rubrique qui serait en quelque sorte un bêtisier du pire du web (ou plutôt un exutoire).

* A dire vrai, je crois que je ne m’interroge plus, quelques articles sur le sujet vont bientôt voir le jour.