Comment obtenir gratuitement 901384 visiteurs en moins de 30 jours !

Voici une question que tous les éditeurs de sites se posent au p’tit déjeuner : Comment faire pour obtenir précisément 901384 visiteurs en moins de 30 jours, le tout entièrement gratuitement !

C’est la réponse que je pensais trouver en suivant naïvement une pub trouvée sur un site ! 901384 visiteurs uniques par mois ! Vous imaginez ? J’étais déjà entrain de me prévoir des vacances au soleil !

imageCertains sites dont je m’occupe, avec un trafic de 50 000 visiteurs par mois, me rapportent entre 500€ et 1000€ mensuellement. Imaginez le résultat avec 901384 visiteurs par mois qui arrivent gratuitement (C.A d’un minimum de 9 000€) ! Evidemment cela dépend de la provenance des visiteurs, mais ne rentrons pas trop dans les détails.

Ma déception fut grande (que je suis naïf) une fois inscrit sur le site, voici ce que l’on m’a proposé :

  • Un programme d’affiliation (ça fait venir des visiteurs sur un site ?)
  • Un guide d’affiliation
  • Un système pour passer des petites annonces
  • et surtout un pack de formation (blog, réseaux sociaux, etc.) pour 97€

97€ pour obtenir 901384 visiteurs sur mon site, ce n’est pas très cher, mais déjà ce n’est plus gratuit 😉

De plus, une fois connecté au site, ce n’est plus 901384 visiteurs par mois que l’on me propose mais seulement 300 000 / an, c’est moins bien, mais c’est encore pas mal. Mais est-ce que ça marche ?

Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés ?

Le proverbe se confirme lorsque l’on visite les sites de l’auteur (ici et ) qui sont, à mon humble avis, assez loin des 901384 visiteurs par mois. Pour nous rassurer, avant le paiement des 97€, il y a des personnes tout à fait sérieuses avec des sites qui ne le sont pas moins qui vous certifient que ça fonctionne. Voici donc quelques exemples de sites de clients satisfaits (donc qui ont obtenus 901384 visiteurs en un mois sur leur site) : http://www.cbpirate.be/, http://droits-de-label-prive.com/, http://www.action-softs.com/Batisseur-de-Listes.html.

Je vous interdis de vous moquer !

Pour conclure

Ce qui me déplait sur ce genre de site, c’est la façon très agressive de vendre aux plus crédules des solutions miracles (en réalité rien de révolutionnaire) pour obtenir quelque chose de quasi impossible. Je ne dis pas non plus que les produits vendus par cette société sont nuls, par contre le message ressemble vraiment à du racolage.

Si quelqu’un a utilisé cette technique à 97€ sur son site et qu’elle a marché, qu’il me fasse signe ! Je lui en proposerai 10 voire 20 fois plus pour l’appliquer à mes sites 😉

Comment gagner beaucoup plus qu’avec Adsense

imageComme beaucoup de Webmaster, j’ai utilisé les programmes Adsense (et d’autres plate-formes d’affiliation) pour “rentabiliser’” certains sites. A une époque je pensais même pouvoir en tirer des bénéfices conséquents. Toutefois il ne faut pas rêver, a part quelques “happy few” avec un très fort trafic, vous ne gagnerez jamais plus de quelques euros à la fin du mois. Si votre objectif est de gagner de l’argent (votre vie?) sur le net, il vous faudra imaginer d’autres solutions.

Je vois beaucoup de jeunes webmasters et/où éditeurs de sites (parfois mes clients) persuadés qu’en plaçant quelques liens d’affiliés (en provenance d’Adsense ou d’autres plate-formes) vont devenir riches ou, tout du moins, bien arrondir leurs fins de mois ; cela même avant que leurs sites ne dépassent les 50 visiteurs / jour, autant dire des sites avec un trafic quasiment nul.

D’autres encore, s’amusent à créer pleins de sites de niches, les liants entre eux, écrivant quelques articles, s’essayant au “content spinning” et autres techniques du Mal pour augmenter le trafic d’un ou plusieurs sites et, ensuite, espérer en dégager quelques euros. Certains “black hat” iront même jusqu’à vous faire croire qu’il s’agît d’un business model rentable, sans jamais vous présenter le moindre site fonctionnant (rentable) ainsi…

La meilleure façon de faire de l’argent en ligne n’est peut être pas celle que vous croyez

Comme le disait très récemment Johnny B. Truant dans un article paru sur CopyBlogger. Prenez quelques minutes et cherchez sur Google quels sont les moyens de faire de l’argent en ligne. La plupart des sites/experts/gourous vous diront de vous inscrire sur Adsense (ou une autre plate forme d’affiliation), trouver des mots clés, une niche puis d’essayer d’obtenir un peu de trafic.

Ne rêvez pas, gagner de l’argent sur la toile de cette manière est l’apanage de quelques rares chanceux. L’auteur nous gratifie également de quelques raisons qui font qu’il n’aime pas placer Adsense au cœur d’un business model :

  • Ce n’est pas un business model
  • Cela n’apporte aucune valeur ajoutée
  • C’est en contradiction avec la façon dont le net est censé fonctionner
  • C’est anonyme
    En Anglais ça donne :

It’s not a business model. Any time you can talk about “monetization,” you’re probably not talking about a real business because “monetizing” a business is redundant. “Monetizing” is slapping a moneymaker on top of something that doesn’t naturally produce income. The way that 99.99% of people dive into AdSense, they’re simply putting something out there and waiting for the dollars to roll in. There is no real planning, no accounting forecasts, no intention down the road to improve workflow or expand offerings or enlarge the sales funnel, no exploiting the best abilities of yourself and partners to create benefit for others.

It doesn’t add value. Technicalities aside, there is no real product or service in the way most AdSense “make money online” campaigns are run. There is simply arbitrage. You’re not increasing widget sales; you’re trying to make sure more of the existing sales will occur through your ads. I learned my lesson trying to play the stock market (and failing) and then investing in real estate (and failing at an epic level): Sustainable incomes come from using your talents to create value for others, not from gambling and playing the numbers.

It contradicts the way the Net is supposed to work. Yes, yes, I know . . . some people blog in a heartfelt manner about cabinetry and run cabinetry ads, and visitors click them to buy cabinets and the site owner makes money. But most AdSense strategies are all about gaming the system. When I was creating insurance niche sites, I couldn’t have cared less about insurance. I was simply trying to draw traffic away from the legit insurance sites so that people would click on my ads instead of finding an insurance company a different way. That’s not the way that the Web is supposed to work . . . which is to efficiently connect the searcher and what she’s searching for.

It’s anonymous. Few “make money online” strategies will tell you to blog under your own name, include your own picture, and make a big deal about being the guy or gal who created this site. In fact, I spent a lot of my time trying to obscure who I was. Many courses even tell you to use hosting that will generate random, non-sequential IP addresses for each site, so that even Google won’t know that one person owns them all. Anonymity conflicts directly with what I consider to be the most important reasons for my success, which are honesty, authenticity, trust-building, and transparency.

On peut faire mieux, beaucoup mieux

Enfin, cela s’adresse surtout aux personnes souhaitant réellement faire du business sur Internet. Encore une fois, certaines d’entre vous réussirons sans doute à tirer leur épingle du jeu en utilisant les techniques citées plus haut. Toutefois, il s’agît d’une extrême minorité.

Pour les autres, ceux qui veulent vraiment gagner leur vie sur Internet, changez d’optique et essayez de penser “vrai business” :

  • Un business dont vous n’avez pas à vous cacher (byebye le porn et autres sites à la limite de l’arnaque)
  • Un business dans lequel vous échanger votre savoir faire/un service contre de l’argent
  • Un business qui vous passionne
  • Un business qui fait appel à vos capacités dans le but d’aider les autres

Désolé si j’ai brisé les rêves de certains, mais il n’existe pas de formules secrète pour réussir (sur Internet ou ailleurs), vivre de quelques pubs Adsense est un doux rêve.

D’accord, par d’accord ? Une opinion sur le sujet ? Les commentaires sont là pour ça 🙂

Engager la relation avec un email de bienvenue

image Une étude vient d’être publiée par Cabestan sur le thème de la relation client avec un email de bienvenue. Cabestan à analysé les pratiques de 25 des plus grands comptes de 6 secteurs d’activités pendant 3 mois :
Voyage / Tourisme, Grande Distribution Alimentaire, Ventes privées, Vente Par Correspondance, Habillement, Téléphonie et Haute Technologie.

Un email de bienvenue ?

Vous savez c’est le mail qui accompagne bien souvent votre inscription sur un site. Sans doute l’un des meilleurs moyen pour les annonceurs d’engager la relation avec leur client par email. Cet email est généralement lu à plus de 70% !

Selon Cabestan “un email de bienvenue efficace est envoyé dans les 10 minutes qui précèdent l’inscription”.

Les chiffres de l’étude

Le document nous apprends notamment :

  • Seulement 1 société sur 2 envoie son email de bienvenue sous 10 minutes après l’inscription.
  • 23% d’entre elles utilisent uniquement le format TEXT
  • 40% récompensent les nouveaux inscrits par une réduction ou une offre promotionnelle
  • 20% des entreprises listent les avantages à devenir « abonné » à leurs offres au sein de leur email de bienvenue
  • 24% collectent uniquement l’adresse email lors de l’inscription
  • 20% ont mis plus de 7 jours à envoyer le premier email à objectif commercial.
  • 12% n’envoient pas d’email de bienvenue

On apprend également qu’une société sur deux demande le numéro de téléphone de l’internaute lors de son inscription, cela démontre un intérêt vif pour le canal mobile.

L’étude est rudement intéressante, on y trouve évidemment de nombreuses données chiffrés mais également des astuces et informations variées en matière de bonnes pratiques d’emailing. Cela concerne tous les points de l’envoi d’un emailing le nom de l’expediteur, l’objet, l’entête du message, etc.

Vous trouverez dans cette études réalisé auprès de 25 grandes marques, des réponses aux questions suivantes :

  • Comment engagent-ils la relation client ?
  • Proposent-ils une offre promotionnelle dès l’email de bienvenue ?
  • Les plus grands annonceurs respectent-ils à la lettre les pratiques clamées par leurs prestataires en email marketing ?
  • Qu’en est-il des recommandations en délivrabilité ?
  • Prennent-ils le canal email comme un simple moteur de diffusion ou sont-ils conscients des spécificités techniques ?

Envie d’en savoir plus ? Téléchargez l’étude : http://www.cabestan.com/ressources/etudes_emailing.php

Modèles de tableaux CSS (pour ne pas s’fatiguer)

Vous avez besoin de mettre en forme des tableaux HTML mais vous n’êtes pas un expert des CSS ? J’ai la solution pour vous !

Une galerie de modèles de tableaux CSS téléchargeable !

Comment ça marche ?

C’est ultra simple, vous créez vos tableaux avec l’éditeur HTML de votre choix (en y attachant aucune classe CSS).

Rendez-vous sur ce site et testez différents exemples de tableaux CSS en cliquant sur le nom se trouvant dans la colonne “Design Name”.

Une fois le tableau CSS de vos rêves trouvé, cliquez sur “download” et copiez/collez les éléments CSS dans votre feuille de style

Le tour est joué !

Quelques modèles de tableaux CSS

image

image

image

Elle gagne 21€, en état de choc, elle part en vacances avec son mari

imageSandrine R. est une folle ! En état de choc après avoir gagné 21,54€ sur PrimeGrattage, elle se barre en vacances avec son mari juste après avoir pris un crédit.

Il y a parfois des pubs qui me font bien rire (voir ci-contre). 

Amis de chez PrimeGrattage, sachez que le séparateur entre les milliers et les centaines, en France, c’est l’espace et non la virgule…