Comment gagner beaucoup plus qu’avec Adsense

imageComme beaucoup de Webmaster, j’ai utilisé les programmes Adsense (et d’autres plate-formes d’affiliation) pour “rentabiliser’” certains sites. A une époque je pensais même pouvoir en tirer des bénéfices conséquents. Toutefois il ne faut pas rêver, a part quelques “happy few” avec un très fort trafic, vous ne gagnerez jamais plus de quelques euros à la fin du mois. Si votre objectif est de gagner de l’argent (votre vie?) sur le net, il vous faudra imaginer d’autres solutions.

Je vois beaucoup de jeunes webmasters et/où éditeurs de sites (parfois mes clients) persuadés qu’en plaçant quelques liens d’affiliés (en provenance d’Adsense ou d’autres plate-formes) vont devenir riches ou, tout du moins, bien arrondir leurs fins de mois ; cela même avant que leurs sites ne dépassent les 50 visiteurs / jour, autant dire des sites avec un trafic quasiment nul.

D’autres encore, s’amusent à créer pleins de sites de niches, les liants entre eux, écrivant quelques articles, s’essayant au “content spinning” et autres techniques du Mal pour augmenter le trafic d’un ou plusieurs sites et, ensuite, espérer en dégager quelques euros. Certains “black hat” iront même jusqu’à vous faire croire qu’il s’agît d’un business model rentable, sans jamais vous présenter le moindre site fonctionnant (rentable) ainsi…

La meilleure façon de faire de l’argent en ligne n’est peut être pas celle que vous croyez

Comme le disait très récemment Johnny B. Truant dans un article paru sur CopyBlogger. Prenez quelques minutes et cherchez sur Google quels sont les moyens de faire de l’argent en ligne. La plupart des sites/experts/gourous vous diront de vous inscrire sur Adsense (ou une autre plate forme d’affiliation), trouver des mots clés, une niche puis d’essayer d’obtenir un peu de trafic.

Ne rêvez pas, gagner de l’argent sur la toile de cette manière est l’apanage de quelques rares chanceux. L’auteur nous gratifie également de quelques raisons qui font qu’il n’aime pas placer Adsense au cœur d’un business model :

  • Ce n’est pas un business model
  • Cela n’apporte aucune valeur ajoutée
  • C’est en contradiction avec la façon dont le net est censé fonctionner
  • C’est anonyme
    En Anglais ça donne :

It’s not a business model. Any time you can talk about “monetization,” you’re probably not talking about a real business because “monetizing” a business is redundant. “Monetizing” is slapping a moneymaker on top of something that doesn’t naturally produce income. The way that 99.99% of people dive into AdSense, they’re simply putting something out there and waiting for the dollars to roll in. There is no real planning, no accounting forecasts, no intention down the road to improve workflow or expand offerings or enlarge the sales funnel, no exploiting the best abilities of yourself and partners to create benefit for others.

It doesn’t add value. Technicalities aside, there is no real product or service in the way most AdSense “make money online” campaigns are run. There is simply arbitrage. You’re not increasing widget sales; you’re trying to make sure more of the existing sales will occur through your ads. I learned my lesson trying to play the stock market (and failing) and then investing in real estate (and failing at an epic level): Sustainable incomes come from using your talents to create value for others, not from gambling and playing the numbers.

It contradicts the way the Net is supposed to work. Yes, yes, I know . . . some people blog in a heartfelt manner about cabinetry and run cabinetry ads, and visitors click them to buy cabinets and the site owner makes money. But most AdSense strategies are all about gaming the system. When I was creating insurance niche sites, I couldn’t have cared less about insurance. I was simply trying to draw traffic away from the legit insurance sites so that people would click on my ads instead of finding an insurance company a different way. That’s not the way that the Web is supposed to work . . . which is to efficiently connect the searcher and what she’s searching for.

It’s anonymous. Few “make money online” strategies will tell you to blog under your own name, include your own picture, and make a big deal about being the guy or gal who created this site. In fact, I spent a lot of my time trying to obscure who I was. Many courses even tell you to use hosting that will generate random, non-sequential IP addresses for each site, so that even Google won’t know that one person owns them all. Anonymity conflicts directly with what I consider to be the most important reasons for my success, which are honesty, authenticity, trust-building, and transparency.

On peut faire mieux, beaucoup mieux

Enfin, cela s’adresse surtout aux personnes souhaitant réellement faire du business sur Internet. Encore une fois, certaines d’entre vous réussirons sans doute à tirer leur épingle du jeu en utilisant les techniques citées plus haut. Toutefois, il s’agît d’une extrême minorité.

Pour les autres, ceux qui veulent vraiment gagner leur vie sur Internet, changez d’optique et essayez de penser “vrai business” :

  • Un business dont vous n’avez pas à vous cacher (byebye le porn et autres sites à la limite de l’arnaque)
  • Un business dans lequel vous échanger votre savoir faire/un service contre de l’argent
  • Un business qui vous passionne
  • Un business qui fait appel à vos capacités dans le but d’aider les autres

Désolé si j’ai brisé les rêves de certains, mais il n’existe pas de formules secrète pour réussir (sur Internet ou ailleurs), vivre de quelques pubs Adsense est un doux rêve.

D’accord, par d’accord ? Une opinion sur le sujet ? Les commentaires sont là pour ça 🙂

L’intérêt d’afficher le nombre de lecteurs ?

Je me demandais il y a quelques temps quel pouvait être l’intérêt d’afficher le nombre de lecteur d’un blog, vous savez l’icône fourni par FeedBurner, celui là – >   

Je comprends l’avantage lorsque l’on affiche un grand nombre de lecteur, cela veut certainement dire que le blog est très intéressant… Mais alors là déjà je me demande qu’est ce qu’un nombre considérable d’abonnés ?20 ? 50 ? 100 ? 200 ? 1000 ?

Par contre si le nombre d’abonnés est faible cela peut laisser entendre que le blog est soit : jeune, pas intéresssant, mal perçu… Malheureusement c’est comme un film qui ne fait pas beaucoup d’entrée en salle, il n’est pas forcément mauvais mais la majorité pensera qu’il l’est… Vous en pensez quoi ?

Bon ! Tout ça pour dire que je me suis posé la question : « Dois-je afficher le nombre de lecteur ou pas ? ». Ce n’est pas pour tout de suite…

les blogs n’inspirent pas confiance ?!?

Brandweek

Selon une étude américaine parue sur le site Brandweek, les internautes ont une confiance plutôt limitée dans le contenu des blogs, forums et autres sites collaboratifs. En effet, selon l’article seulement 21% des internautes font confiance aux contenus de ces sites lors d’une recherche de produit.
L’article est disponible ici.

Les bloggueurs ont encore un peu de travail pour améliorer leur « Web Credibility ».
Voici donc quelques liens intéressants : ici et